Normes de modification pour régulariser la possession du petit État réel

money-2724235_1920 (1)

L’objectif visé par cette loi est de protéger les droits des tiers, des opposants potentiels à la régularisation, lorsqu’il existe des demandes de ce type devant des actifs nationaux, en ajoutant des exigences et en modifiant les délais pour cette procédure. Les modifications qui ont été apportées et qui visent l’objectif susmentionné sont les suivantes:

Au moment de présenter la demande de régularisation, en plus de la déclaration sous serment, le demandeur doit accompagner un certificat de préinformation à des fins de régularisation délivré par la direction des travaux municipaux correspondante.

  • Pour prouver l’absence de poursuites en cours, la déclaration sous serment ne suffira pas, car le demandeur doit accompagner un certificat d’hypothèque, de privilège et de litige émis par le curateur immobilier respectif.
  • Si la demande est acceptée, la résolution correspondante doit être publiée, non seulement dans la région déterminée par le Service, mais également dans la commune. D’autre part, la période pendant laquelle les affiches de 15 jours doivent être fixées a été ajoutée à la durée totale du processus d’assainissement, ajoutant que ces affiches doivent être affichées sur le devant de la propriété correspondante.
  • En ce qui concerne le délai de prescription pour l’acquisition de la propriété, la période de 1 an à 2 années complètes est modifiée après l’enregistrement de la résolution du Service qui a accepté la demande.
  • Par suite de la modification du délai de prescription de 1 à 2 ans, les actions résultant des droits réels de propriété, d’usufruit, d’usage ou d’habitation, des servitudes actives et de l’hypothèque liée à l’immobilier expireront également dans la même période de 2 ans. signé.
  • De même, au cours de la même période de 2 ans, les enregistrements précédents de domaine sur la propriété, ainsi que ceux des autres droits réels, seront annulés par le seul ministère de la loi.
  • En ce qui concerne les conditions établies pour pouvoir grever et vendre les biens acquis en vertu de cette procédure, la durée de 1 an a été portée à 2 ans pour pouvoir grever et de 5 ans à transférer, à compter de la date d’enregistrement la résolution du Service.
  • En ce qui concerne la modification des conditions auxquelles les tiers doivent pouvoir s’opposer à la demande ou à l’enregistrement effectué au nom du pétitionnaire, le délai de trente jours ouvrables à compter de la dernière publication est augmenté pour pouvoir s’opposer, à partir du moment où la demande est acceptée pour le traitement et jusqu’à la durée de 60 jours ouvrables.

Avec cette loi, les personnes affectées dans leur droit réel de domaine pour ne pas avoir été en mesure d’exercer les actions du maître et du propriétaire, auront une augmentation des conditions d’opposition administrative ou judiciaire, ce qui leur permettra de bénéficier directement de les modifications apportées au décret-loi, ayant une nouvelle possibilité de récupérer les propriétés démembrées.

 

Par María Paz Contreras et Pascale De Saint Pierre.

Maria Paz RRSS Francés

LEAVE A REPLY

Your email address will not be published. Required fields are marked *